Heropolis était présent au colloque « Le numérique au service de la sécurité des territoires » organisé par le GICAT

Heropolis était présent au colloque « Le numérique au service de la sécurité des territoires » organisé par le GICAT

Le GICAT (Groupement des industries françaises de défense et de sécurité terrestres et aéroterrestres) a organisé le mercredi 6 novembre 2019 à la Préfecture de Paris Ile-de-France un premier colloque sur le thème « bâtir des territoires de confiance ».

« Un territoire de confiance peut être défini comme une étendue où règne un sentiment collectif de sécurité » Laurent Denizot – Président directeur général Egidium Technologies et responsable du projet Territoires de confiance au sein du Comité Stratégique de Filière sécurité

Ces conférences, animées par des élus, chefs d’entreprises ou présidents d’associations ont permis d’offrir une réflexion sur les bonnes pratiques de digitalisation des territoires en matière de sécurité.

 

LE NUMÉRIQUE AU SERVICE DES PETITES COMMUNES:
L’exemple de Saint-Amand-Montrond

«L’innovation n’est pas interdite aux petits territoires » Thierry Vinçon – Vice-président Mission ECOTER, conseiller du délégué Ministériel aux Industries Sécurité et à la lutte contre les Cybermenaces, Maire de Saint-Amand-Montrond, Président de la communauté des communes.

Saint-Amand-Montrond est une commune de 9.830 habitants, pourtant, le maire Thierry Vinçon entreprend de nombreux chantiers de digitalisation afin de placer les nouvelles technologies au coeur de la politique de la ville.

Au total, quatre-vingt quinze projets de digitalisation de la ville ont été entrepris en partenariat avec de grandes entreprises et start-ups tels que la modernisation des réseaux de gaz et d’électricité de la ville, la création de places de parking connectées pour éviter les stationnements abusifs et fluidifier les axes routiers ou le contrôle de la qualité de l’air.

Ces investissements ont eu de nombreux effets positifs pour la commune de Saint-Amand-Montrond: au delà de générer des économies, les administrés ont le sentiment d’être impliqués dans les projets urbains de la collectivité et le travail des services municipaux est simplifié et optimisé.
La digitalisation des dispositifs de sécurité a également permis de baisser le niveau de délinquance de près de 65% et de diviser le nombre de cambriolages par trois.

Selon Thierry Vinçon, les petites villes sont en mesure de concurrencer les plus grandes métropoles en terme de services fournis aux populations car les mécanismes de mise en place sont généralement moins complexes et plus directs.

 

LES DÉFIS DE LA DIGITALISATION DES TERRITOIRES

«Le plus grand frein à un projet sont les hommes (…) il faut faire évoluer la législation et l’action se fait par les députés à l’Assemblée Nationale» Dominique Legrand – Président fondateur de l’AN2V.

Selon Dominique Legrand, faire émerger un projet d’envergure nécessite la satisfaction de six critères cumulatifs: la stratégie, la finance, l’organisation, la technique, le juridique et l’éthique.
Même si la majorité des acteurs français est en mesure de réunir ces conditions, la difficulté est de parvenir à bon travail managérial en amont. Lors de la mise en place d’un tel projet, l’individu évalue ce qu’il va perdre en contrepartie (comme du budget, du personnel) et des divergences d’opinions interfèrent dans le processus de conciliation.

De ce fait, comment mettre en place un plan urbain de transition numérique entre plusieurs communes ? C’est le défi qu’a relevé la métropole de Dijon dans le plan « On Dijon » en créant un centre unique de pilotage et de commandement des équipements urbains de 23 communes voisines.
Pour Xavier Lenoir, Directeur du Numérique Métropole de Dijon, la fédération d’acteurs complexes a été un succès grâce à la nature du projet: la mutualisation des feux de signalisation, de l’éclairage public, de caméras de surveillance est un thème suffisamment général pour permette un consensus entre toutes les communes du projet.

Heropolis au salon APS 2019

Heropolis au salon APS 2019

Heropolis au salon APS 2019

Du 1er au 3 octobre 2019 à Paris Expo Porte de Versailles, le salon Alarmes Protection Sûreté (APS) a ouvert ses portes à 150 entreprises exposantes et à des milliers de professionnels souhaitant sécuriser leur environnement de travail.

La thématique de la transition numérique des organisations dans le domaine de la sûreté et de la sécurité se situe au coeur de cette édition 2019: sur ces trois journées d’exposition, douze conférences ont abordé des sujets sur l’actualité technologique tels que l’intelligence artificielle, les nouvelles législations dans le monde de la sécurité, ou les menaces cyber-sécuritaires.

L’équipe d’Heropolis était présente au village start-up, l’occasion de dévoiler la dernière version du logiciel qui permet désormais à ses utilisateurs d’éditer et d’exécuter les procédures de sûreté et de sécurité à partir de la plateforme de supervision.

De nombreuses entreprises et collectivités qui nous ont rendu visite ont été désireuses d’être accompagnées dans la digitalisation de leur politique de sûreté et sécurité.

Vous n’avez pas eu l’occasion de nous rencontrer au salon? Contactez nous: contact@heropolis.fr

04/07/19 : Communiqué de presse du CDSE

04/07/19 : Communiqué de presse du CDSE

Cloud souverain, blockchain, fake news :
les découvertes de la 2ème édition de L’Odyssée CDSE LAB

Sur le thème de la confiance en matière de sécurité et de sûreté, le CDSE LAB, laboratoire d’idées du Club des Directeurs de Sécurité et de Sûreté des Entreprises, a réuni plus de 500 décideurs lors de la deuxième édition de L’Odyssée CDSE LAB, en partenariat avec Thales et ESCP Europe.

Plongés pendant une heure et demie dans une expérience immersive et didactique, plus de 500 décideurs ont découvert les projets et innovations d’une quinzaine de startups françaises et européennes ayant de potentielles applications en sécurité-sûreté : Effency, HCorpo, Heropolis, Immersion 4, Marmelade, OVH, Sindup, TalentCoin, Ugosafe, ValYooTrust ou encore Veesion.

Les participants ont pu apprendre à développer de nouveaux réflexes pour faire face à des problématiques désormais quotidiennes – de la gestion de l’identité en ligne aux en- jeux de la blockchain et aux risques liés aux fake news – et pouvant altérer leur confiance dans les nouvelles technologies.

 

« J’ai pu voir ici un certain nombre de dispositifs qui permettent d’offrir à la fois des possibilités d’investigation et des techniques de protection renforcée au profit des entreprises et des administrations. Cela fait partie de la réflexion globale que nous menons pour mieux assurer la protection de nos concitoyens. »

Laurent Nuñez, Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur

 

Une journée, deux endroits

Une journée, deux endroits

Le 28 mai dernier, l’équipe Heropolis a participé à la Journée du Numérique dans le Loiret, organisée par l’Agence Loiret Numérique, dans le château de Chamerolles à Chilleurs-aux-bois.

Cette journée fut l’occasion pour les élus d’avoir une réflexion territoriale intégrant pleinement les nouvelles technologies au service de l’administration, de l’éducation, de la formation, de la santé ou encore du télétravail et du tourisme. Présidée par Frédéric Néraud, Président de Loiret Numérique et Vice-Président du Conseil Départemental, cet événement a été organisé en deux temps. Le matin, les élus ont pu découvrir 20 stands de démonstration dont Heropolis, et l’après-midi était consacrée à des témoignages et débats.

« Le Numérique fait partie de la vie quotidienne des Loirétains, et les territoires peuvent en tirer un plein profit en matière d’attractivité et de création de richesse. Toutes les communes ont leur chance, même, et parfois surtout les plus petites. Il faut juste que les élus locaux s’emparent du Numérique et se mettent à imaginer avec optimisme le futur de leur territoire… Nous sommes là pour les y aider. » Frédéric Néraud

En parallèle, une autre partie de l’équipe s’est rendue à la journée Transformation digitale et Secours, à la Station F organisée par l’association Atraksis en partenariat avec la Préfecture de la Région d’Ile-de-France.

Cet événement, articulé autour de témoignages d’entreprises, d’entrepreneurs, d’acteurs publics, fut l’occasion de lancer une dynamique favorisant les synergies entre le monde de la Tech et celui des services d’incendie et de secours.

Le matin était majoritairement consacré à une table ronde sur les « Enjeux de la transformation digitale » avec Mme Valérie DAGAND (DG adjointe – DG NUM – Ministère des Armées), M. le Préfet Guillaume LAMBERT (Chargé de la mission NEXSIS – Ministère de l’Intérieur), M. Jérôme MARTY (DG France – Waze), M. Jean-Yves PLU (VP Digitial Ecosystem Thales Digital Factory – Thales Group) et M. Jean SPIRI (Directeur stratégies – OnePoint – Auteur de “Demain, tous Estoniens ?”).

Dans l’après midi, 6 start-ups dont Heropolis ont eu l’opportunité de pitcher. Jean-Yves Ingea, CEO chez Heropolis a mis en avant sa plateforme d’alerting pour les personnes en danger et a présenté son éditeur de sûreté. L’information a été relayée par Usine digitale.

Toute l’équipe d’Heropolis remercie chaleureusement le département du Loiret et Atraksis pour ces deux événements riches en échanges et de qualité !

Pour tout renseignements : contact@heropolis.fr

Retour sur Heropolis à VivaTech et Préventica !

Retour sur Heropolis à VivaTech et Préventica !

Le mois de mai a été riche en salons pour Heropolis !

Nous avons eu la chance de vous rencontrer à Viva Technology les 16, 17 et 18 mai, puis à Preventica les 21, 22 et 23 mai derniers.

Que s’y est-il passé ?

  • Jean-Yves Ingea, CEO chez Heropolis, a pitché notre solution d’alerting et de gestion de procédures de sûreté lors de la première journée de VivaTech sur le lab’ Thales,
  • On a fait coucou de loin à Justin Trudeau,
  • Nous avons échangé avec vous sur nos nouvelles technologies telles que l’éditeur de procédure.

Préventica fut la suite de ces riches échanges étant donné le public très spécifique que nous avions. Mais aussi :

  • Jean-Yves a été interviewé par Préventica,
  • Nous avons croisé des Supermans très élégants.

En bref, ces deux salons nous ont donné l’opportunité de discuter avec vous, de vous présenter Heropolis à travers nos belles voix et notre démo, et de répondre à toutes vos questions.

Toute l’équipe Heropolis était très heureuse de participer à Viva Technology et à Préventica mais aussi de vous avoir rencontrer. Heropolis remercie énormément l’équipe du Lab Thales pour toute l’organisation de Vivatech.

Prochain rendez-vous à ne pas manquer : le 28 mai prochain, de 9h à 18h, à la station F pour la journée de la « Transformation Digitale et Secours »