Newsletter Heropolis – Juin 2021

10 Juin 2021 | Newsletter

Chaque mois retrouvez un article sur la transition numérique des organisations en matière de sûreté, de sécurité et d’intervention terrain.

Ce mois-ci retrouvez notre analyse exclusive de la sécurité événementielle avec l’intervention de Florian Vuillaume, Responsable Pôle Organisation Tour de France au sein d’Amaury Sport Organisation (ASO)

Le mot de l’Equipe Heropolis

Au nom de l’ensemble de l’équipe d’Heropolis, nous espérons que vous et vos proches êtes en bonne santé et que vous vous trouvez aujourd’hui en sécurité. Notre priorité est la sécurité des organisations et des collaborateurs. Découvrez comment Heropolis a permis à une première ville française de lutter contre la Covid-19.

Risques récurrents et quantification

« La sécurité est notre priorité n°1 sur tous nos événements », nous explique Florian Vuillaume. Cette dernière concerne à la fois les spectateurs, les participants et les accrédités.

Les risques sont propres à chaque événement. Le risque principal pour le Tour de France est le risque routier. Ce dernier s’explique par le nombre de spectateur présents lors de l’événement sur les bords des routes ainsi que les véhicules accrédités.

Une attention particulière porte sur les risques de malveillance, de sûreté des sites et dans la période actuelle, les enjeux sanitaires.

Chaque année ASO effectue une mise à jour de la cartographie des risques inhérents à leur activité. Cela s’effectue grâce aux retours d’expérience réalisés avec les acteurs de la sécurité publique et privée.

La mise à jour de la cartographie des risques de manière régulière permet une meilleure compréhension et résilience à l’égard de l’environnement dans lequel évolue chaque entreprise.

Éléments majeurs d’une procédure de sécurité

« Notre fonctionnement est circassien », explique Florian Vuillaume. Ce rapport à l’itinérance s’explique par le fait que ASO est locataire au sein des stades éphémères de plein air mis à disposition par les collectivités publiques.
Le premier point est la prise en compte des enjeux uniques comptes tenus du secteur, de chaque site et de chaque étape.

L’anticipation est de mise, 18 mois de préparation sont nécessaires afin d’établir les plans d’implantation et de sécurité des vingt-et-unes étapes du Tour de France.

Le second point est la coactivité. La multitude d’intervenants extérieurs doit travailler en collaboration durant trois semaines en respectant surtout les procédures et les contraintes temporelles très contraignantes. A cela s’ajoute les conditions météorologiques pouvant parfois rendre les mises en place opérationnelles très complexes comme dans les zones de montagne.

Dimension humaine des risques sécurité

« Les opérationnels terrain sont nos yeux ». Florian Vuillaume souligne l’importance des agents de sécurité présents lors des divers événements. Ces derniers font le lien entre l’organisation et les spectateurs, les participants.

La bonne remontée d’informations de la part des agents vers les organes de pilotage permet d’être en mesure de réagir et d’apporter la réponse la plus adaptée à la situation à risque.

Le fait est que les opérationnels terrain sont l’essence même de la gestion de risques sur le terrain. L’assimilation et la compréhension de leur environnement sont primordiaux pour le bon déroulé des divers événements mis en place au cours d’une année.

Covid, sécurité et gestion d’évènements

La crise sanitaire a mis entre parenthèses l’évènementiel au même titre que d’autres secteurs à travers la France. Cette dernière a surtout impacté la taille des événements.

Ainsi, Florian Vuillaume nous explique qu’ASO a repensé l’ensemble des méthodes de travail, notamment par :

• La diminution du nombre d’intervenants.

• Une meilleure maîtrise des bulles sanitaires à l’intérieur des événements.

L’impact majeur de la crise sanitaire sur le domaine de l’événementiel sportif est la numérisation des missions.

Jusqu’alors principalement sur papiers ou orales, les agents se sont vus attribuer des nouveaux outils technologiques pour effectuer des remontées d’informations, la sécurité, la gestion des risques de manière globale.

Avenir de l’évènementiel sportif

Les professionnels de l’événementiel ont mis en place de nombreux éléments afin de répondre aux exigences sanitaires. Les organisations d’événements ont dû être encore adaptées. Ces dernières étaient d’ores et déjà très impactées par les exigences sécuritaires post 2016.

Tous sont prêts à accueillir les participants, amateurs, professionnels tout en maîtrisant les risques.

La période estivale à compter du 30 juin devrait être un marqueur d’un retour à la normale sous couvert des jauges en place d’après Florian Vuillaume. L’avenir est vu avec enthousiasme compte tenu de l’ensemble des efforts effectués et l’approche d’une vie presque comme avant.

Heropolis dans tout cela ?

« Heropolis est un outil fiable et performant, permettant de communiquer avec efficience avec nos 140 agents sur le terrain. Le partage de la géolocalisation des événements, renseignés par des photos et des vidéos sont le gage d’une réponse sécuritaire rapide et adaptée », Florian Vuillaume, Juin 2021.

R!SK Day en quelques mots

En partenariat avec l’Ecole de Guerre Économique, Heropolis a participé au R!sk Day le 4 mai 2021 lors d’un atelier de gestion de crise. Avec une immersion immédiate dans une gestion de crise, les professionnels et étudiants ont pu interagir entre eux et avec l’outil Heropolis. Il en est ressorti qu’Heropolis permet un gain de temps et d’efficacité grâce à la numérisation des procédures en amont des crises. Une vidéo de l’atelier sera bientôt mise en ligne sur YouTube.

Informations

  • Heropolis participera au Salon Preventica, du 22 au 24 juin 2021 à Lyon, Stand N39.
  • Heropolis participera également au Salon ExpoProtection Sécurité, du 28 au 30 septembre 2021.
  • La plateforme-catalogue Le Monde de la Sécurité est sortie en mars 2021, pour consulter le site cliquez ici.
  • Pour découvrir la vidéo de présentation Heropolis, cliquez ici.
  • Heropolis met en place une série de newsletter dédiée à la gestion de crise, celle du mois de juillet sera consacrée à l’analyse du métier de Directeur Sécurité.